Mot du président

              Tout a commencé il y a presque 20 ans … Nous voulions attirer l’attention du peuple Burkinabè sur la perte de sa culture, particulièrement sur sa musique et dont les acteurs de la tradition n’ont pas tous conscience des risques sociaux liés à cette disparition. Dans la société traditionnelle burkinabè la culture est partie intégrante de la vie quotidienne de l’individu et se manifeste par la tradition orale, la musique, la danse, les arts et l’artisanat. Moyen d’identification et de communication des peuples, la culture constitue pour les burkinabè une ressource importante. Ainsi faut-il préserver la musique traditionnelle mais aussi la promouvoir et valoriser la créativité des artistes qui souhaitent perpétuer leur « musique » et donc leur culture. Préserver ce patrimoine par une action de conscientisation auprès des acteurs de la tradition, tel est le défi que s’est lancé l’ASPAC, l’Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Artistique et Culturel. A travers notre musée, nous appelons chaque burkinabè à participer à la sauvegarde de notre patrimoine culturel qu’il soit matériel ou immatériel.

               Urbain KAM, Président de l’ASPAC et Fondateur du Musée de la Musique d’Hier et d’Aujourd’hui.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site